Côté Médiathèque

Restez informés de l'actualité de vos médiathèques ! cliquez ici pour accédez à la présentation du service.

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois d’Octobre

  • CATHRINE, Arnaud. A la place du cœur.

Coumes entre dans sa 17ème année.
L'année de tous les possibles, la dernière des non-responsabilités, la dernière de l'insouciance.
Oui mais l'insouciance de Coumes va s'achever bien plus tôt qu'elle ne le devrait.

Coumes vient d'avoir 17 ans, et nous sommes en janvier de l'année 2015. En France. Alors que cet adolescent ne rêve que de serrer la belle Esther dans ces bras, et de traîner avec ce prétentieux de Théo (Monsieur-fils-du-Maire), son plus que meilleur ami Hakim, et ce facho de Kevin, l'insouciance se brise de même que la joyeuse bande. Dès lors Coumes va devoir valser entre amour, haine, peur, et peine.

Jeunesse pleine de sentiments exaltés, d'actes délibérés, de vies à peine entamées.
Qui face aux attentats de janvier, se trouvent comme décuplée.
Arnaud Cathrine signe ici un roman cru et tendre à la fois.

L'importance de ses premiers attentats transparaît à travers une horreur qui ne s'est pas encore habituée.
L'auteur emploie un vocabulaire juste, une analyse des grands principes de la vie précis au travers les yeux d'un adolescent sincère.

Je pense que c'est ce qui m'a le plus touché dans ce livre, le véritable effort fourni par l'écrivain afin d'être au plus proche de la réalité d'une jeunesse profondément touchée.
Ce roman pour conclure est un bel hommage à l'amitié, à l'amour sur fond d'événements atroces.

 Liyu
Tome 1 et 2 disponible la médiathèque Grain d’Aile, R CAT A1-A2

  • VILLEMINOT, Vincent. Les pluies.

Notre terre est envahie par la pluie qui tombe incessamment depuis des mois et la montée des eaux devient incontrôlable. Alors que Kosh et ses amis tentent d’évacuer leur village menacé d’être englouti par les eaux à tout instant, les barrages cèdent piégeant les adolescents qui se retrouvent contraints de se réfugier dans une église surplombant le village afin d’échapper aux pluies. Alors que celles-ci continuent à submerger progressivement le village, nos héros s’efforcent de survivre par leurs propres moyens en restant unis. Mais réussiront-ils à échapper aux pluies tout en restant ensemble ?

L’auteur nous propose dans ce livre une vision originale d’un futur apocalyptique et au contraire d’autres livres du même genre celui-ci garde un ton léger, en effet l’espoir reste présent tout au long de l’histoire, nos héros sont très vertueux et peuvent souffler par moments avant de se jeter de nouveau dans l’action. L’écriture est fluide permettant au lecteur de facilement s’immerger dans ce nouvel univers.

Aline
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF VIL

  • NIELSEN, Susin On est tous faits de molécules

 

Alors que Steward se réjouit à l’idée d’avoir une sœur, Ashley rechigne à l’idée de voir le nouveau compagnon de sa mère ainsi que son fils Steward emménager chez elle. Steward est un enfant brillant ayant du mal à accepter la mort de sa mère. Ashley, elle, est obnubilée par sa personne, persuadée de sa réussite sociale et rejette son père à qui elle reproche son penchant pour les hommes. Fille superficielle et petit génie intellectuel, l’entente entre eux semble impossible et pourtant…

 

L’histoire de deux adolescents qui cherchent à trouver leurs marques dans la société. Drôle par moments touchant par d’autres ce livre permet aussi une réflexion sur la société humaine et ses préjugés ainsi que de se rendre compte de la cruauté des uns et la bonté des autres. Le livre varie entre le point de vue de Steward et d’Ashley, les deux récits se complétant pour faire avancer l’histoire.

Aline
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R NIE

 

  • BEAUVAIS, Clémentine. Songe à la douceur, Sarbacane, collection EXPRIM’, 2016 ISBN : 9782848659084.

Tatiana a 14 ans l'été de la naissance de son amour, Eugène en a 17.
Elle lumineuse, rêveuse, romantique. Lui désabusé, terre-à-terre, lucide ?
Leur relation est vouée à l'échec avant que leurs sentiments n’éclosent tout à fait. Oui mais.
Oui mais 10 ans plus tard, au cœur du métro parisien.
Tatiana a 24 ans, Eugène en a 27.
Et si ?
Et si ?
Les deux se cherchent, s'inventent, s'imaginent, se ratent, se trouvent. 
Et si ?
Et si ?
Il était déjà trop tard ?
Il était encore trop tôt ?
Et si on s'aimait simplement
Oui mais. Et l'ennuie ? Et le temps ? Et la passion qui s'éteint ? Et les déceptions qui arrivent ? Et les…

Chut.
Viens on s'aime, simplement.
Véritable coup de cœur ! ❤

Clémentine Beauvais réalise ici l'exploit de réinventer l'histoire la plus vieille du monde.
Celle de l'amour.
Son écriture originale, nous plonge inévitablement dans un cocon de triste douceur, de jolies joies, de tendre espoir.
La mise en page, poétique, ressemble à un découpage enfantin, innocent, pure, si évident.
Véritable ode au sentiment le plus contradictoire de l'univers, cette jeune auteur pose les mots justes sur cette émotion qui nous dépasse, nous surpasse, nous échappe.

ATTENTION tricotage de mots doux qui tisse votre cœur à la lecture de sorte que vous ne pouvez refermer ce roman sans vous condamner.

Liyu
Roman disponible à la médiathèque Grain d’Aile, R BEA- Sélection Prix d’Un Livre à l’Aude 2018

 

  • FRADIER, Catherine. Une petite chose sans importance. Au diable Vauvert. 2016. ISBN : 9791030700473

Sacha, un adolescent de 14 ans vit avec le syndrome d’asperger. Sa mère est médecin humanitaire et tous les deux quittent la France pour une mission en R.D.C. (République Démocratique du Congo)

Sa maman doit s’occuper des malades et blessés pendant que Sacha se retrouve avec d’autres enfants au refuge.  Il aime apprendre mais surtout écrire dans son carnet qu’il a intitulé: “chronique d’un garçon bizarre”. Il a du mal à se faire comprendre des gens, attaché à ses rituels et à son propre univers. Mais un jour, une nouvelle venue vient les rejoindre, Destinée, une enfant soldat. Pour rester en vie, elle a dû faire des choses abominables, voler, piller, tuer, mentir et surtout a été mariée de force à un rebelle et est tombée enceinte. Elle n’a qu’une seule envie : récupérer son fils pour ne pas qu’il devienne à son tour un enfant soldat. Pour cela, elle va compter sur Sacha qui va dépasser ses peurs et ses limites pour aider Destinée à aller chercher son bébé retenu par les rebelles.

J’ai pris énormément de plaisir à lire ce livre, très drôle, avec des personnages très attachants. Une écriture légère permettant une lecture agréable et rapide.
Plonger dans les pensées d’un adolescent livré à lui-même qui doit trouver une solution pour s’en sortir malgré cet handicap, pour moi toute la force de ce roman vient de là.

Les chapitres sont courts, et c'est quand Destinée débarque dans la vie de Sacha que l’histoire devient intéressante. L’auteur présente un monde où seul survivre compte :  la découverte des mines, la guerre et ses dégâts sur la génération des enfants obligés de vivre dans ce monde cruel, nous marque. J’avoue qu’on ne souhaite pas fermer la dernière page du roman pour ne pas quitter Sacha tellement ce personnage est attachant ….

Abass
Roman disponible à la médiathèque Grain d’Aile, R FRA- Sélection Prix d’Un Livre à l’Aude 2018

  • CASSIM, Shaïne. Camarades. L’école des loisirs. 2016. ISBN : 2211227481

Nous suivons 4 adolescents d’origine sociale et géographique différente.
Eulalie est normande et vie avec sa grand-mère, suite à un acte terrible elle se retrouve en apprentissage auprès d’une herboriste à Paris.
Evgueni est un jeune russe déporté au goulag russe dans la forêt enneigée. Il réussit à s'évader avec l’un de ces geôliers, et le hasard des heureuses rencontres le conduit également à Paris.
Eddie vient du pays de Galles menant une vie tranquille avec ces parents, prêt à succéder à son père dans la gestion du café/bar familial. Un jour il décide de changer son destin après une rencontre qui le mènera aussi à Paris.
Gisèl quant à elle vit avec son père, elle trouve refuge auprès d’une femme médecin après avoir été laissée battue et laissée pour morte par son père.

Après un concours de circonstances, ces 4 adolescents se rencontrent tous à Paris sous la houlette d’un activiste fasciné par les idéo politiques dans un contexte social tendue où gronde en 1870, la guerre et la révolution.

Le roman est bien structuré, le fait que les destins de nos héros ne se croisent pas tout de suite, mènent leur vie chacun de leurs côtés et croisent un panel de personnages qui, on le sait les mènent petit à petit les uns vers les autres est un réel point fort. Chaque personnage passe le relais de narration à un autre. Autre point fort, c'est qu’il s’agit d’une histoire d’amitié, quelques histoires d’amour mais qui ne concernent pas directement nos héros.

La référence historique est claire et intéressante dans le Paris de la fin des années 1860,  nous sommes plongés dans une atmosphère de tension qui sonne juste.

Abass
Roman disponible à la médiathèque Grain d’Aile, R CAS

  • PUARD, Bertrand. La trilogie Bleu, Blanc, Sang-tome 1 : Bleu. Hachette, 2016. ISBN : 2011710472

5 juin 2018, tandis que la France enterre son Président à Notre-Dame, mort subitement, un convoi transportant une toile d’une artiste du XVIIIe siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquettes sur une autoroute du centre de la France. Au même moment à New-York, dans une des plus grandes salles de vente, un tableau de l’artiste (qui nous le rappelons est peu coté dans le monde de l’art) est vendu aux enchères pour la modique somme de 53 millions d’euros ! Eva Brunante, dont le père, seul spécialiste de cette artiste méconnue, a disparu va se lancer à sa recherche, accompagnée d’un parti politique de gauche, qui voit dans ces événements les travers de nos vieilles familles bourgeoises dirigeantes et qui est prêt à enfin les faire tomber aux yeux du monde !

Un livre qui nous plonge dans les méandres de la politique française, de la finance avec pour toile de fond : le monde de l’art. On se plaît à apprendre les termes spécifiques à ce milieu méconnu tout autant que l’artiste, qui devient un personnage à part entière au fil de l’histoire. Une narration extrêmement bien rythmée accompagne nos personnages, attachants, pour lesquels on a peur, on transpire. Ce roman policier nous entraine dans un drame politico-financier où les grandes familles de ce pays complotent et se déchirent. Une véritable réussite pour ce premier tome, dont n’avons qu’une hâte en refermant la dernière page : commencer le second !

Annelise
Roman disponible à la médiathèque Grain d’Aile, RP PUA B1, B2, B3- Sélection Prix d’Un Livre à l’Aude 2018

  • JAMES, Vic. Les puissants, tome 1 : Esclaves. Nathan, 2017. ISBN : 2092570382 

Dans une Angleterre alternative, une poignée d’aristocrates doués du Don gouvernent le pays d’une main de fer ! Le peuple ou les « sans don », doivent donner 10 ans de leur vie en esclavage. Seule liberté qui leur est accordée : ils peuvent contribuer à ce « service civique » quand ils le souhaitent. Abi, 18 ans et son frère Luke, 16 ans, voient ainsi leur quotidien bouleversé, lorsque leurs parents annoncent qu’ils vont partir ensemble accomplir leurs jours d’esclavages. Abi, qui se destine à un brillant avenir de médecin décide de prendre les choses en main, afin que ces 10 ans se passent au mieux. Sa famille n’ira pas à Millmoor, la ville industrielle des esclaves, dont la réputation n’est plus à faire : on en ressort jamais indemne, mais seront au service de la plus puissante famille aristocrate du pays : les Jardine. Cependant tout ne se passe pas comme Abi l’avait prévu, au moment d’embarquer pour rejoindre le domaine des Puissants, Luke, lui, est transféré à Millmoor. Loin de sa famille il va apprendre à se débrouiller dans cet univers hostile fait de hiérarchie et de corruption. Il va cependant découvrir là bas des gens qui vont réveiller sa conscience et qui partagent ses idéaux de liberté qui vont le mener à la rébellion contre ce système construit par une poignée de gens qui cultivent les inégalités et anéantissent les êtres.

Ce romans est une très belle surprise, ce n’est ni plus ni moins que le nouveau Hunger Games ! Abordant des thèmes récurrents dans la littérature jeunesse, propre à la dystopie : asservissement d’une partie de la population au profit d’une poignée de personnes, misère et luxe, rébellion etc Vic James arrive cependant à nous transporter dans son univers singulier. Les personnages sont autant attachants que détestables et l’alternance des narrateurs (Esclaves/Puissants) ne fait qu’amplifier cet effet. L’histoire est quelque peu prévisible, mais la façon dont elle est racontée nous fait oublier ces évidences narratives. J’ai tout simplement hâte de lire le second tome, qui promet de nombreux rebondissements !

Annelise
Roman disponible à la médiathèque Grain d’Aile SF JAM P1

Retour sur l’atelier d’impression 3D qui s’est tenu le samedi 30 septembre à la médiathèque Grain d’Aile

  • Retour sur l’atelier d’impression 3D qui s’est tenu le samedi 30 septembre à la médiathèque Grain d’Aile (rue de Verdun, à Carcassonne).

La micro usine mobile de Wheeldo est revenue à la rencontre des usagers du réseau de lecture publique de Carcassonne agglo samedi dernier pour les initier à l’impression 3D et à la prise en main des stylos 3D. Equipé de deux imprimantes 3D et d’un logiciel de modélisation, le duo a aidé nos jeunes participants à créer des accessoires uniques pour leurs Playmobils (chapeaux, épées, baguettes magiques…) Au terme de la journée une trentaine d’objets ont été imprimés et chacun a pu repartir avec sa création.

Merci à l’équipe de Wheeldo pour cette journée de découverte ludique et pour son enthousiasme communicatif.

Vous pouvez suivre l'actualité du fablab mobile ici: http://wheeldo.eu/

Atelier d’illustration au scotch avec Nicolas Lacombe

  • Atelier d’illustration au scotch avec Nicolas Lacombe
  • Mercredi 4 octobre de 15h à 18h – Médiathèque Grain d’Aile (sur inscription)

L’atelier « Petit artiste » organisé par les médiathèques de Carcassonne vous propose de rencontrer le plasticien-illustrateur d’albums jeunesse Nicolas Lacombe, originaire de Toulouse.

Nicolas Lacombe puise son inspiration dans les estampes asiatiques traditionnelles. Ses créations présentent un univers, issu d'une pratique personnalisée : le dessin au scotch. Le ruban adhésif devient pinceau collant, captant la couleur sur des papiers de magazines, suivant un processus artistique proche du tampon. Oscillant entre matière et transparence, le jeu de contraste et de superposition, donne à voir des impressions visuelles riches et vivantes.

  • Déroulement de l’atelier : l’illustrateur proposera un échange autour de son métier, ses œuvres, puis un atelier d’illustration aux enfants.

Les enfants produiront une fresque collective qui sera ensuite exposée sur les vitres de la médiathèque Grain d’Aile (durée totale de l’atelier : 3 heures ; à partir de 5 ans, avec les parents)

  • Le travail de Nicolas Lacombe dans nos collections :

La maman des têtards, Editions l’Elan vert , 2017 – cote A LAC à Grain d’Aile
Plume le lutin, avec Laurence Puidebois, Balivernes éd., 2014 – cote A PUI à Grain d’Aile
Ploc ploc, la grenouille aux yeux d’or, avec Laurence Puidebois, Balivernes éd., 2013 – cote A PUI à Grain d’Aile
ABC animaux insolites, avec des haïkus de Laurence Puidebois, Balivernes éd., 2013 – cote P PUI à Grain d’Aile

Plus d’infos sur le travail de Nicolas Lacombe : http://cargocollective.com/kurenai 

 

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois de Septembre

  • YOON, Nicola. Everything Everything. Bayard jeunesse, juin 2017. ISBN: 2747084124.

Madeline a une maladie très rare. Une forme de Déficit Immunitaire Combiné Sévère, appelée souvent "la maladie de l'enfant-bulle". C'est simple, elle ne peut pas sortir de chez elle sans risquer d'en mourir car son système immunitaire est trop fragile. Tout, chez elle, est contrôlé et purifié : l'air qu'elle respire, les vêtements qu'elle porte, les objets qu'elle touche, les rares personnes qu'elle côtoie. Ceci afin d'éviter tout microbe. Sa vie est donc limitée à la lecture, à son blog littéraire et internet en général, à ses devoirs, aux soirées mère/fille et ses contrôles médicaux faits par sa mère et son infirmière, Carla. Sa vie bascule le jour où elle croise le regard de son nouveau voisin, Oliver. Commence alors entre eux, une relation “à distance”, faite d’échanges numériques et bientôt de rencontres aseptisées. Cette rencontre, va bouleverser le quotidien et les certitudes de Madeline, qui comprend alors, qu’une tout autre vie est possible, malgré la maladie.

Au premier abord on croirait à un remake de “Nos étoiles contraires” de John Green, adepte aussi des histoires entre ado qui doivent faire face à la maladie. Mais c’est sans compter sur un rebondissement au trois quart du livre, qui nous fait basculer dans un tout autre genre qui surprend, bouscule et questionne … Tous les ingrédients sont là pour nous faire tourner les pages à vitesse grand V: narration rapide, mise en page style “sms”, chapitres ultra-court, une bonne dose d’humour et surtout une belle histoire d’amour, à laquelle on croit … Moins niais qu’il n’y parait, c’est un bon livre, non pas sur la maladie mais sur le poids de son passé familial mais surtout sur la découverte de l’amour adolescent qui nous donne littéralement des ailes! Et si le livre vous plaît, vous pourrez vous jeter sur le film sorti en 2017. 

                                                                                      Annelise
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R YOO

  • JI, Erwan. J’ai avalé un arc-en-ciel. Nathan, 2017. ISBN : 2092566075

Capucine, ou Puce pour les intimes, 17 ans, entame sa dernière année de Lycée. Franco- américaine, elle décide alors de nous faire partager son expérience dans un lycée pour américains fortunés au travers d’un blog (à nous lecteur français). Populaire, elle nous fait découvrir les coutumes et situations propres aux systèmes scolaire américain: bal de promo, l’organisation entre “les populaires”, “les intellos”, “les scientifiques” etc qui nous mènent souvent à des situations hilarantes… Mais cette année pour Puce ne va pas se passer comme elle l’attendait, une rencontre va venir bousculer son quotidien et présage d'un futur sur lequel elle n’aurait jamais misé.

Erwan Ji, signe là son premier roman et aborde avec finesse et esprit un sujet encore bien tabou, celui de l’homosexualité. C’est tout naturellement que l’on s’attache à Puce, personnage haut en couleur, simple, spontanée grâce à cette écriture qui semble couler toute seule et dont on a qu’une envie, de la prolonger et qu’elle dure éternellement. Une sincérité qui marque, enchante, on en ressort les yeux pleins d’arc-en-ciel !

                                                                                      Annelise
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R JI

  • ATWOOD, Margaret. La servante écarlate. Robert Laffont. 1ere édition 1987. ISBN 2221203321

Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l'Ordre a été restauré. L'Etat, avec le soutien de sa milice d'Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d'un Evangile revisité. Dans cette société régie par l'oppression, sous couvert de perpétuer l’humanité, les femmes n’existent plus en tant que personne, mais bien en tant que fonction. Ainsi nous trouvons “les Épouses” (intouchable, riches elles dépendent cependant de l’autorité exclusive de leur mari), “les Marthas” (elles régissent le quotidien dans les maisons des hauts dignitaires) et enfin “les servantes” (privée de leur liberté, elles doivent assurer par la procréation la pérennité de l’humanité en déclin, esclaves sexuelles des hauts dignitaires). L'une d'elle raconte son quotidien de douleur, d'angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d'une vie révolue, d'un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom.

Adapté récemment en série, “The Handmaid’s tale”, connait un énorme engouement et remet ainsi à jour cet ouvrage publié pour la première fois en 1987 et devenu un classique au Etats-Unis. Dans nos sociétés où l’on remet facilement en question des droits fondamentaux acquis pour les femmes, le récit de Margaret Atwood nous ouvre les yeux sur la nécessité de les protéger et de rester vigilant. Un récit d’autant plus glaçant et percutant qu’il s’agit bien de notre société qui a basculé dans un monde aussi injuste qu’implacable, où règne un patriarcat poussé à son paroxysme.

Certaines scènes peuvent choquer, conseillé pour les plus de 16 ans.

Annelise
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’SEL, cote SF ATW

  • ZAARIA, Aminata. La nuit est tombée sur Dakar. Edition Grasset. 2004. ISBN : 2246655218

La mésaventure de Dior, une jeune fille excisée par son père, qui va chercher à échapper à son destin de femme mariée mais surtout à la misère. Pour cela, elle entraîne dans son projet son amie (la narratrice de l’histoire), qui ne supporte plus le métier de sa mère : pleureuse. Face aux difficultés et aux rejets dont elles sont victimes dans leur famille, les deux jeunes filles de 17 ans quittent leur village pour rejoindre la capitale : Dakar, dans l’espoir de rencontrer un riche expatrié « blanc » et ce rendre en Europe. Dakar, ville cosmopolite, très attractive pour les français, belges et allemands, qui vivent là, tous attirés par l’exotisme. L’essentiel pour eux est de passer du bon temps avec des jeunes femmes noires, sans qu’il soit question de passer leur vie avec, l’opposé de ce à quoi rêve Dior et sa copine. Elles parviennent à atteindre leur but en entretenant une relation avec deux riches blancs et vivent ainsi dans le luxe, même si pour cela elles subissent les assauts de ces vieux « obsédés ». Mais très vite un des deux hommes doit repartir en France, bien sûr sans elles. Cette décision inattendue, plonge les deux jeunes filles dans la désillusion, qui comprennent qu’elles ont pris un mauvais départ. Elles doivent capituler et voir comment peuvent-elles survivre dans un tel désarroi ?

J’ai beaucoup aimé ce roman avec des personnages émouvants qui ont une liberté de parole très marqué. L’écriture simple, fluide agrémentée de proverbes et de paroles populaires viennent renforcer l’authenticité du récit. Le roman est construit comme un récit épisodique et l’auteur nous livre un sujet réel mettant en exergue les réalités de la société africaine. Ce qui me frappe surtout dans ce roman, c’est la douleur de l’excision que subit Dior de la main de son père à seulement 5 ans. Ce qui explique la vulnérabilité de certaines traditions africaine, assujettissant et brisant bien souvent les rêves de jeunes filles promises à un meilleur avenir. Bref c’est un roman poignant dont il ne faut pas passer à côté.

Abass
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Sel, cote R ZAA

  • VERNE, Jules. Voyage au centre de la terre. Gallimard jeunesse. Première édition 1864. ISBN : 978-2-07-061721-0

A Hambourg, habite le professeur Otto Lidenbrock. Il vit avec son neveu Alex et sa bonne. Amateur de vieux livres, il s’est procuré un manuscrit islandais du XII siècles. Un jour en le feuilletant, il tombe sur un parchemin portant un  message crypté en rune islandaise. En outre, il découvre une signature, celle d’Arh Jakhussemm, un célèbre alchimiste et savant islandais du XVIème siècle. Avec son neveu, il va tenter de décrypter le message. Dans ce dernier, le scientifique donne l’accès au centre de la terre, cependant Axel, partisan d’une tout autre théorie demeure réticent à aider son oncle dans ces recherches. Il finit par céder et parviennent à trouver la clé permettant de décoder le message, sur lequel on  peut lire : »Pour parvenir au centre de la terre, il faut passer via le cratère du Yocul, en Islande ». Dès le lendemain, le professeur fasciné par ces découvertes scientifiques, enthousiaste et impulsif décide de partir pour l’Islande, accompagné de son neveu. Là-bas ils retrouvent un guide, perspicace et courageux qui les sauvera à maintes reprises. Nos trois voyageurs partent alors à la découverte du centre de la terre, à travers le sneffels, qui va les mener vers de nombreuses péripéties, découvertes, peurs et appréhensions.

Ce livre de science-fiction est passionnant, peuplé de découvertes et créatures scientifiques. Jules Verne réussi à faire des « anticipations », estimations scientifiques, qui de nos jours se sont avérées pour certaines vraies, d’autres un peu moins. Mais cela ne remet aucunement en question l’énergie déployée par l’auteur pour sa soif des grandes découvertes scientifiques. Inexactitudes souvent dues aux moyens de mesure de l’époque. Pour finir,  j’ai beaucoup admiré le courage et le dévouement de ces trois personnages haut en couleur, qui en font des protagonistes très attachants : le professeur Listenbrock est courageux, sûr de lui, dominateur et résistant ; Axel est tendre, observateur et très attentionné enfin Hans, chasseur, perspicace est fort, calme et fidèle à son patron.

Abass
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF VER

  • STOCKTON, Franck R. The Lady or the Tiger. Nouvelle parue en 1882 dans le magazine Century.

Le récit débute avec la description d'un roi injuste et cruel, dirigeant d'une main de fer un peuple apeuré. Ce souverain possède une façon très particulière de régler ses affaires judiciaires ; l'accusé est envoyé au centre d'une arène et doit pour gagner sa liberté ouvrir l'une des deux portes qui lui font face. Derrière l'une d'elle se trouve le prix de sa délivrance : une magnifique femme qu'il doit épouser quelques soient ses sentiments. De l'autre, le prix à payer pour tout accusé : un tigre affamé et assoiffé de sang.

Or un jour, c'est l'amant de la princesse qui est envoyé jouer son destin entre ces deux serrures closes.

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, étant donné que ce genre littéraire représente mon domaine de prédilection en termes de lecture. Cependant, outre le récit distrayant, c'est le message porté derrière qui donne tout son sens à l'histoire. Jusqu'à la dernière ligne, le lecteur se demande où Franck R. Stockton veut le mener.

Je vais vous le révéler : il questionne l'humanité.

Liyu
Nouvelle en libre accès sur internet.

  • BEN KEMOUN, Hubert. Piégés dans l’enfer du train. Flammarion jeunesse. 2017. ISBN : 978-2-08-139667-8

Teddy, mineur,  est payé pour transporter un sac d'un point A à un point B. Il emprunte donc le train et accumule des mensonges à sa mère pour se vouer à ce petit trafic. Il lui est cependant interdit d'ouvrir et d'ausculter le sac. Une opération très risquée, car il transporte un sac sans se préoccuper de ce qui est à l'intérieur, très vite il se rend compte qu’il est suivi par deux voyous… J'ai aimé ce livre, la scène se déroule en 3h, nous sommes de suite plongés dans un échange instantané entre Teddy et son instructeur, mais aussi les autres passagers du compartiment. L’auteur mêle habilement plusieurs histoires, plusieurs protagonistes et cela donne un certain dynamisme à l'histoire. Même si la fin est assez prévisible cependant, on doute à chaque instant et le suspense s'accentue au fil de la lecture.

Abass
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R BEN

Atelier découverte impression 3D

  • SAMEDI 30 SEPTEMBRE DE 10H A 12H ET DE 13H30 A 17H À LA MÉDIATHÈQUE GRAIN D'AILE À CARCASSONNE

De la modélisation à l'impression, découvrez cette technologie et testez les stylos 3D avec la micro usine mobile de Wheeldo.

Imprimez des objets inspirés du Japon en 3D, tels que des accessoires « cosplay » pour vos playmobils et n’hésitez pas à venir avec !

Les chroniques du club lecture ado du mois de juin

  • COUSSEAU, Alex. Abel, parmi les vivants, tome 1. Editions du Rouergue. 2016. ISBN : 2812611391

Abel, c'est le prénom du garçon mystérieux qui va chambouler l'été tranquille d'Esther, Vlad et Inoke. Sorti de nulle part, il débarque un matin dans leur vie. Caché dans la poche de son long manteau, on devine un reliquaire en forme de cœur. Les phénomènes se multiplient...

À la fois fasciné et terrifié, le trio de copains est bien décidé à percer son secret. Un secret qui les mènera loin dans le passé, et au plus profond de leurs désirs cachés. Ce livre plein de mystère capte de suite son auditoire grâce à une narration fluide et des chapitres courts. Le récit alterne entre les trois voix de nos protagonistes, ainsi cela créer une dynamique bien ficelée, où se mêlent mort-vivants, amour, histoire et adolescence. Une très bonne surprise, on a envie de lire la suite.

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R LEG P1

  • GUASTI, Gaïa. Le grand projet de Domenico Maccari dit le copiste, peintre sans talent. Thierry Magnier, 2016. ISBN 2364748410

Le destin d'une famille noble du 16ème siècle jusqu'à nos jours, rattachée à la vie du village de Santamutine connu depuis des siècles pour être venté par une Tramontane quasi surnaturelle, influençant les actions de nos habitants. Quand Antonio Torre, neveu de la châtelaine, rencontre Sofia Guardonovo c'est le coup de foudre, mais le passé de leur famille les rattrape très vite et de lourds secrets refont surface avec une question récurrente comme un écho qui nous hante tout au long de la lecture : quel était donc le grand projet de Domenico Maccari, dit le copiste, peintre sans talent?

Un livre tout à fait déroutant, mêlant légende médiévale, destin tragique d'une famille noble à mi-chemin entre la fable philosophique et le fantastique. On sent une morale poindre dans ce récit exigeant mais absolument passionnant.

                                                                                                                                                                            Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R GUA

  • MADJIDI, Maryam. Marx et la poupée. Nouvel Attila. 2017. ISBN 2371000434

Maryam, début des années 80, fuit l’Iran avec sa mère pour rejoindre son père communiste déjà installé à Paris quelques mois plus tôt.
De cet exil naîtra une blessure profonde pour Maryam: des parents lettrés et plein d’espoir relégués au rang d’ouvriers étrangers dans la patrie des droits de l’homme, jamais réellement intégrés, un rejet de sa double identité, tour à tour partagée entre son Iran natal dont elle a peu de souvenir, et cette France dans laquelle elle a grandi et où ses origines persanes la font briller aux yeux du monde.
La confession touchante de cet enfant du siècle, reflet des conflits qui ont marqué le 20ème siècle.
Un récit non linéaire original sur la difficulté identitaire que rencontre tout exilé un jour ou l’autre.

Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Sel, R MAD

  • SUTCLIFF, Rosemary. L’aigle de la neuvième légion, tome 1, Les Trois Légions. Gallimard jeunesse. 2007. ISBN 2070612546

Marcus Flavius Aquila est un jeune homme venant d’être nommé centurion dans l’armée romaine. On l’affecte en Bretagne (Angleterre actuelle), terre continuellement attaquée par des tribus barbares. Mais il a aussi une autre mission plus secrète : enquêter sur la disparition pour le moins mystérieuse de la neuvième légion Hispanie et de retrouver l’aigle de celle-ci, l’étendard que portait le père de Marcus avant de disparaître avec le reste de la légion.

J’ai bien aimé ce livre. On apprend pas mal de chose sur l’organisation des légions romaines, sur leurs affectations, leurs coutumes et comment les hommes qui pour certains n’étaient qu’au départ de simples fantassins sont devenus importants avec de grandes responsabilités.

C’est bien écrit, les rebondissements sont présents et il y a une part de mystère jusqu’à la fin du livre.

MARGAUX
Rom an disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, R SUT T1

  • VILLEMINOT, Vincent. Le copain de la fille du tueur. Nathan, 2016. ISBN : 2092565222

Charles est le fils d’un grand poète en train de mourir. Il vit dans un pensionnat huppé pour enfants de riches, en plein milieu des montagnes suisses. Il mène une vie tranquille avec son meilleur ami Touk-E. Mais un jour, Charles tombe sous le charme de la jeune Selma, qui est en fait la fille d’un narcotrafiquant. Et malgré la mort de son père et les menaces de celui de Selma, les deux adolescents tombent amoureux.

Je n’ai pas aimé ce livre. Et pourtant, l’intrigue est originale et aurait pu faire une très bonne histoire. Je couperai le livre en deux parties : le début très bien mené avec de l’humour jusqu’au début de la relation de Selma et Charles, ensuite la deuxième partie avec la mort du père du jeune homme et tous les évènements qui s’en suivent tombe beaucoup trop dans la facilité et ne sont pas assez développés à mon goût.

MARGAUX
Rom an disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, R VIL

Petit artiste : Atelier-rencontre avec Adrien Parlange

  • Médiathèque Grain d’Aile  
  • Mercredi 7 juin 16h 
  • SUR INSCRIPTION

Nous proposons, sur inscription, un atelier rencontre de création pour les enfants (à partir de 7 ans) avec Adrien Parlange. Par la découverte et l'explication de sa démarche artistique cet auteur-illustrateur de livres jeunesse proposera aux participants de travailler « à la manière de ». Ce sera aussi l’occasion d’échanger avec lui sur son travail, de lui poser des questions, et de découvrir ses livres.

Ancien élève de l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués, puis des Arts Décoratifs de Strasbourg et du Royal College of Art à Londres, Adrien Parlange a publié cinq titres remarqués depuis 2009 et a reçu une mention à la Foire internationale de Bologne pour La chambre du lion en 2014. Il a été nommé pour les Pépites du Salon du Livre et de la presse jeunesse de Montreuil en 2016 pour Le Ruban. Son travail original se construit autour de sa capacité à construire un univers graphique unique à chaque nouvel ouvrage.


Retrouvez ses livres sur notre catalogue en ligne :
en cliquant ici ! 

  • Parade, Ed. Thierry Magnier (collection Tête de Lard), 2009 – cote PA PAR à Grain d’Aile
  • La chambre du lion, Albin Michel jeunesse, 2014 – cote A PAR à Grain d’Aile
  • L’enfant-chasseur, Albin Michel jeunesse, 2015 – cote A PAR à Grain d’Aile
  • Les collectionneurs, avec Guillaume Chauchat, Albin Michel jeunesse (collection Trapèze), 2016 – cote A PAR à Grain d’Aile
  • Le Ruban, Albin Michel jeunesse (collection Trapèze), 2016 – cote PA PAR à Grain d’Aile

Plus d’infos : http://www.adrienparlange.com et toute la programmation des bibliothèques intercommunales en cliquant ici ! 

 

Delteil en habit de lumière

La Direction de la lecture publique de Carcassonne agglo s'associe au théâtre Na Loba de Pennautier pour vous proposer "Delteil en habit de lumière", deux rencontres exceptionnelles pour appréhender la vie et l'œuvre de cet auteur inclassable :

  • Le mardi 23 Mai de 18h à 19h, à la médiathèque Anne-Marie Almerge de Pennautier : présentation de documents patrimoniaux issus des collections de la Bibliothèque intercommunale de conservation : lettres manuscrites de Joseph Delteil mais aussi des éditions originales et des livres d’artistes.
  • Le mercredi 31 mai à partir de 18h au théâtre Na Loba : présentation de documents patrimoniaux, rencontre avec Jean-Louis Malves, auteur du roman « Delteil en habit de lumière », puis représentation de "Un cheval hennit quelque part" de la création de la compagnie f & f inspirée de l'œuvre de Joseph Delteil.

  • Entrée libre aux 2 rendez-vous
  • Renseignements et réservations pour le spectacle : Tél. : 04 68 11 45 32 ; culture.pennautier @ orange.fr
  • Retrouvez toute la programmation des bibliothèques de Carcassonne agglo en cliquant sur ce lien !  

Les chroniques du club lecture ado du mois de mai

  • SEVERAC, Benoît. Little Sister. Syros, 2016. ISBN 2748520920

Léna porte un lourd secret. Pour le protéger elle a dû changer de nom et déménager avec le reste de sa famille. En effet, il y a quatre ans, son frère Ivan est parti faire le djihad en Syrie et a participé à l’exécution d’un journaliste français. Depuis, pour Léna, c’est l’incompréhension mais aussi l’espoir qu’Ivan reviendra.

Lorsque justement Léna reçoit une lettre de son frère l’invitant à le retrouver en Espagne, l’adolescente n’ose y croire. Mais pour quelle raison Ivan est-il revenu ?

Sujet difficile à aborder, traité peut être de façon simpliste et rapide, mais qui a le mérite d’être abordable, sans jugement et qui parle fortement aux jeunes, les jeunes filles s’identifieront facilement à Lena. Loin de tomber dans le manichéisme, Benoit Severac nous offre un roman porté par les voix de nos quatre protagonistes: quatre voix, quatre ressentis et points de vus, quatre générations également qui nous livrent leur vécu, et nous permettent d’appréhender le récit de plusieurs façon : Léna, la sœur qui essaye de comprendre comment son frère en est arrivé là, Théo son meilleur ami avant son embrigadement témoin de son évolution, Joan, un ancien résistant au franquisme qui va être d’une aide précieuse, et enfin l’inspecteur de Toulouse qui suit l’enquête depuis le début. Bon récit qui arrive à éviter les clichés, indispensable pour un sujet aussi complexe.

Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R SEV

  • MURAIL, Marie-Aude. Sauveur et fils, saison 1. Ecole des loisirs, collection Médium grand format. Avril 2016. ISBN 978-2211228336

Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre et 80 kg de muscle est psychologue clinicien. Nous suivons dans ce livre, son quotidien de professionnel à travers ses entrevues avec ses patients : Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s'évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois sœurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la maman vient de se remettre en ménage avec une jeune femme. A trop vouloir sauver les autres il en oublie ses problèmes personnels : père veuf et célibataire d’un petit Lazare de 8 ans, qui est confronté à des questionnements sur sa mère disparue tragiquement dans un accident de voiture il y a 8 ans, que son père ne veut jamais évoquer. Recevant des menaces anonymes de vengeance, Sauveur va bien devoir s’expliquer auprès de son fils et faire face à son passé, à l’instar de ses patients.

Marie-Aude Murail, nous livre là un roman absolument jubilatoire, tous les ingrédients sont là : humour, suspense, émotion … On s’attache aux personnages comme si nous faisions partie de leur vie, sans tomber dans le pathos. Subtilement racontée, nous entrons dans cette réjouissante comédie de mœurs où les adolescents confrontés à leurs difficultés, font face à des parents souvent peu épargnés par l’auteur. A placer autant dans les mains des ados que dans celle des parents, véritable radiographie de notre société moderne où les relations sont compliquées et pour lesquelles parfois nous aurions bien besoin d’un « Sauveur » ! Premier tome d’une série qui promet de passer de TRES bons moments…

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R MUR S1 et R MUR S2 (tomes 3 prochainement en rayon)

  • MURATA, Yusuke, One Punch Man, tome 1. Kurokawa éditions, 2016. ISBN 978-2368522257

C'est un homme comme tous les autres. Il s'appelle Saitama et il vient d'avoir un entretien d’embauche sans succès. C'est alors qu'en se promenant dans un parc, il voit un garçon qui joue au ballon. Rien de plus normal jusqu'à ce qu''un homme mi humain mi crabe attaque l'enfant. Saitama, sans aucune hésitation, sauva le petit garçon. A partir de ce jour, il s'est entraîné sans relâche (même à en perdre ses cheveux) pour enfin réaliser son rêve : devenir un super héros. Mais malheureusement son entraînement était beaucoup trop intensif... Chaque ennemi qui apparaît, il l'élimine en un seul coup de poing. Maintenant aucun combat n'est pour lui une source de danger, de peur ou encore d’excitation. C'est alors que, un peu plus tard, grâce à une invasion de moustiques, il rencontre Genos, un homme mi- humain, mi- cyborg qui sera son disciple. C'est à partir de ce jour que ces deux héros vont combattre le mal ensemble et découvriront une organisation du nom de "la maison de l'évolution" qui regroupe des monstres étranges et très puissants voulant anéantir la terre.

Je trouve ce manga plutôt drôle déjà par le physique du personnage qui est assez (je trouve)  commun pour un super héros et ce qui est drôle aussi c'est l'histoire tout simplement. Au départ on pense que sa sera un simple super héros qui vole et qui a de super pouvoir mais c'est juste une personne normal qui va battre chaque ennemi en un seul coup de poing. Après le manga est pour l'instant pas répétitif et les illustrations sont pas mal.

 

                                                                                                                                 Mia
Mangas disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote M ONE 1 

Notre rendez-vous hebdomadaire, la Belle Heure

Notre rendez-vous hebdomadaire, la Belle Heure du jeudi 04 mai, nous a donné l’occasion de faire la connaissance de l’anthropologue Yoanna Rubio. Près d’une cinquantaine de personnes se sont retrouvées à la médiathèque Grain d’Sel pour écouter Yoanna Rubio exposer le rapport à l’écrit des jeunes filles gitanes de Berriac.

Les questions ont ensuite été diverses et nombreuses.

  • Afin de prolonger ce mois consacré à la  gitanitée deux rendez-vous à ne pas manquer :
  • Jeudi 11 mai à 18h, une Belle Heure où les auteures des textes du livre Esperem donneront une lecture traduite en langue des signes ;
  • Jeudi 18 mai à 18h, où nous aurons le plaisir de retrouver Yoanna Rubio, qui nous parlera de la pratique de la musique chez les gitans.

L’exposition Esperem reste accrochée à Grain d’sel tout le mois de mai, en prélude du festival Fictions documentaires organisé par le Graph-CMI.

 

Programmation du réseau des médiathèques - Mai/Juin 2017

Découvrez le programme des médiathèques Mai/Juin 2017 de Carcassonne Agglo. Un savant mélange d’événements incontournables et insolites.
Un révélateur de bons plans extrêmement large, diversifiée et éclectique.

Avec cette nouvelle rubrique il devient plus simple pour chacun de trouver ce qui lui correspond, en fonction de ses goûts.

Pour découvrir le programme du réseau des médiathèques - Mai/Juin 2017 cliquez ici ! 

A très vite dans nos médiathèques
Les équipes des médiathèques de Carcassonne Agglo

 

Le Roman de Flamenca

Le joyau de la littérature d’oc médiévale est consultable sur tablette à Grain d’Sel.  Roman historique, art d’aimer ou roman psychologique, on ne se prive pas de lire, consulter, feuilleter la version numérique de ce manuscrit conservé à la Bibliothèque Intercommunale de Conservation.

  • Renseignements :

Tél : 04 68 10 86 38 / 04 68 10 86 36
mediatheque @ carcassonne-agglo.fr

Retour sur la rencontre avec Thomas Davier

La Belle Heure du jeudi 06 avril fut l’occasion d’un échange vivant et convivial avec Thomas Davier, traducteur de comics venu de Lyon nous faire découvrir l’art subtil de la traduction dans la bande dessinée, à grand renforts d’anecdotes illustrées. En voici quelques exemples fournis par ses soins :

  • Figure 1 : Vous seriez-vous doutés que le gnome en bas de la page de cette bd Star Wars était en fait une "lady" ? Le genre de surprise qui, surtout lorsqu’elles sont tardives, peuvent mettre le traducteur dans l’embarras…

  • Figure 2 :  Lorsque la traduction est deux fois plus longue que la réplique originale (« They didn’t trust us »)… Ici, le lettreur, chargé de faire rentrer dans les bulles le texte fourni par le traducteur, a penché pour une police de caractère plus petite, quitte à ce que la super-héroïne la Tarentule se mette inexplicablement à "chuchoter".

  • Figure 3 : Que faire lorsque Deadpool, super-héros spécialiste du calembour navrant, ose un jeu de mot absolument intraduisible ? « Pourquoi est-ce que la pièce de 5 cents saute de l’immeuble alors que celle de 10 cents ne le fait pas ? La pièce de 10 a plus de cents. » (Confusion entre cents « les centimes » et sense, « le bon sens »).

  • Figure 4 : On se creuse la tête et on invente une blague du même acabit !

  • Figure 5 Bulles 8 et 9 : "Comment va Véra ?" "Egale à elle-même, elle se coiffe toujours en chignon, mais elle sème des épingles à cheveux un peu partout." Ce dialogue peut sembler insignifiant, mais ça serait mal connaître Alan Moore, l’auteur de Providence, Watchmen ou encore V, pour Vendetta. Ce dernier a ici usé de l’argot homosexuel des années 1920, quand « porter ses cheveux en chignon » signifiait « cacher son homosexualité » et « semer des épingles à cheveux », « laisser trainer des indices malgré soi ». Encore fallait-il le savoir.

  • Figure 6 : Au final, il a été décidé d'utiliser une traduction restituant le sens tout en restant assez allusive, sans se risquer vers des tournures argotiques archaïques qui auraient probablement échappé à la plupart des lecteurs.

 Merci à Thomas pour sa disponibilité et son enthousiasme communicatif, et merci à toutes celles et tous ceux qui ont fait le déplacement pour venir le rencontrer.

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois d’Avril

  • SANTINI, Bertrand. Hugo de la nuit. Grasset jeunesse, 2016. ISBN : 2246860253

Hugo va faire douze ans et vit avec sa mère, romancière jeunesse à succès et son père, botaniste dans une grande propriété du sud de la France. Pleines de ressources naturelles, cette propriété fait l'objet de convoitise de la part des voisins. Un drame va alors se produire, poursuivi par un homme "en noir", la nuit de ses douze ans, Hugo va "disparaître". Très vite nous comprenons, aux rencontres fantomatiques que fait Hugo, qu'il n'a pas disparu, mais qu'il est bel est bien "mort" !!!

Ce roman original nous plonge dans un univers baroque, truffé de personnages burlesques, à l'instar des fantômes présents dans la saga Harry Potter. Il y a un peu de l’esthétique de Tim Burton et de la famille Adams dans ce livre, à la fois drôle et émouvant, que l'on pourrait résumer en une phrase : « L'enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous » (Shakespeare). Bien plus profond qu’il n’y paraît, Bertrand Santini nous offre là un récit initiatique, où un jeune garçon prend conscience de la violence du monde des adultes. Facile à lire, un vrai petit bijou !

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R SAN

 

  • FORSTCHEN, William R. Ralliement, tome 1 de la série : le régime perdu. Edition Milady. 2009. ISBN : 2811201300

1865, City Point, Virginie. Le colonel nordiste Andrew Keane et son régiment sont à bord d’un navire de transport, espérant rejoindre leur prochain port d’attache. Soudain, une violente tempête les transportes dans un autre monde, une terre hostile et inconnue… Les fusils sont les seules armes qu’ils ont à disposition contre des arcs, des lances, des épées et d’impitoyables guerriers prêts à tout pour les exterminer. Dans ce monde moyen-âgeux, Keane et ses soldats introduisent des idées telle que la démocratie, la liberté ou encore l’égalité. Mais ils devront faire face à ceux qui détiennent le vrai pouvoir : des créatures monstrueuses que la population n’évoque quasiment jamais et qui traitent les humains comme du bétail pour pouvoir ensuite les dévorer…

J’ai beaucoup aimé ce livre car il allie une part d’histoire avec du fantastique. Il est plutôt facile à lire mais je le déconseille tout de même aux moins de 12 ans. En effet, certaines scènes sont sanglantes, mais c’est ce qui à moi m’a plu, car cela montre la réalité de la guerre et tous les dommages qu’elle peut causer. C’est une bonne intrigue qui ravira autant les amateurs de fantastique que de romans historiques ! Bref, une belle découverte !

MARGAUX
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF FOR R1 (la suite est disponible également)

 

  • MICHAKA, Stéphane. Cité 19 (série en 2 tomes). Pocket jeunesse, 2016. ISBN : 2266241419

Faustine, jeune lycéenne, misanthrope vient de perdre son père et se retrouve à la morgue à devoir l’identifier. Cependant, elle ne reconnaît pas le corps devant elle, ces mains ne sont pas celles de son père, elle en est sûre. Supposant un complot, elle feint de le reconnaître et est bien décidée à percer ce mystère et comprendre où est passé ce dernier. Très vite elle se rend compte qu’elle est suivie par un homme étrange habillé de façon étrange, tout droit sorti d’un autre siècle. C’est en le suivant, qu’elle a un accident dans les souterrains du métro et s’évanouit. A son réveil tout à changer, Faustine se retrouve dans sa ville, Paris, mais à une tout autre époque : le 19ème siècle. Très vite afin de s’intégrer dans cet environnement hostile pour les femmes, elle comprend qu’elle doit s’adapter et se fait alors passer pour un garçon. Elle est alors embaucher comme journaliste pour un petit journal qui enquête sur des meurtres mystérieusement commis dans la Cité. Faustine est persuadée que tout cela, la mènera à son père, qui elle l’espère est aussi dans cette Cité, comme tout droit sortie d’un rêve…

Entre roman historique, thriller, il est avant tout un roman de science-fiction. On se retrouve pris dans une intrigue au premier abord assez classique puis la deuxième partie nous offre un revirement de situation inattendu, nous faisant aborder l’histoire d’un tout autre œil. On retrouve l’influence du fameux jeu vidéo Assassin’s creed, dans ce roman d’anticipation où les apparences sont souvent trompeuses. L’intrigue est bien ficelée et nous tient en haleine, on a envie de se jeter sur le second tome pour connaître le fin mot de l’histoire. Les personnages, en particulier Faustine est loin d’être une héroïne mièvre et nous surprend au détour de chaque page par sa force, son indépendance, son intelligence et son pouvoir d’investigation sans faille: une véritable réussite dont on a hâte de lire la suite !

A conseiller à partir de 13 ans et pour les bons lecteurs.

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote SF MIC C1 (tome 2 également disponible)

  • SHEARER, Alex. Liberté, égalité, chocolat. Bayard jeunesse. ISBN : 2747014851

Le Parti Qui vous veut du Bien est sorti largement vainqueur des élections. Dès leur installation au pouvoir, les dirigeants imposent une réglementation sur le chocolat et toutes les sucreries qui deviennent aussitôt des produits illégaux. La fabrication est immédiatement stoppée, les stocks détruits. Ce Parti se veut celui de la bonne hygiène de vie et de la lutte contre les maladies liées à une mauvaise alimentation.

Une Patrouille anti-chocolat est mise en place, elle traque les détenteurs de sucreries à l'aide de robots renifleurs et envoie les indisciplinés en centre de rééducation. Pour cela la Patrouille est aidée des Jeunes Pionniers, chargés d'espionner et de dénoncer toutes personnes ne respectant pas la Loi.

« Le Parti Qui vous veut du Bien sait ce qui vous convient, il ne se soucie que de votre intérêt. En conséquence, toute décision vous concernant lui appartient, dans tous les aspects de votre vie. »

Si une partie de la population est d'accord avec cette nouvelle loi qui protège la santé des citoyens, d'autres s'insurgent contre les méthodes employées.Arthur et Sébastien sont dans la rue, les poches pleines de bonbons, quand la Milice fait l'annonce de l'effet immédiat de la nouvelle réglementation.Ils se sentent coupables, mais surtout, ils trouvent cela très injuste. Petit à petit, ils vont devenir « résistants », et avec l'aide d'une vieille commerçante et d'un libraire, ils vont organiser du marché noir et la fabrication clandestine de chocolat. C'est vrai, ça ! Ils ne peuvent pas continuer à manger les substituts insipides que le Gouvernement impose à la population !

Le mouvement va prendre de l'ampleur, jusqu'à la Révolution, et le renversement du Parti totalitaire. Je trouve se livre très drôle et très réaliste. Ce qui est réaliste c'est que se livre reflète un peu la population actuelle : la plupart des gens ne savent pas à quel point voter est important. J'aime bien les personnages principaux car ils sont très attachants et drôles de temps en temps mais ce qui donne le côté le plus drôle au livre (pour ma part) c'est le thème du livre : le chocolat !

                                                                                                                                             Mia
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R SHE

Atelier Explorasciences : Les objets en mouvements

Venez participer à la construction d'objets pouvant se déplacer en roulant ou en volant avec du matériel simple de récupération.

  • L’atelier est prioritairement pour les 8-12 ans, sur inscription (04 68 10 82 66).
  • Mercredi 26 avril, à 16 heures à la Médiathèque Grain d’Aile, rue de Verdun, Carcassonne
  • Avec l’association des petits débrouillards
  • À partir de 8 ans – Sur inscription

 

 

L'alimentation en eau de la ville de Carcassonne : de Cailhau à Pitot

Afin de prolonger la Semaine de l'eau, la Bibliothèque Intercommunale de Conservation vous fait (re)decouvrir Henri Pitot. Mais qui est donc cet homme qui lutta contre les inondations, a permis l'alimentation en eau de Carcassonne au 18ème siècle et la réalisation de la Fontaine de Neptune (place Carnot) ?

Deux rendez-vous incontournables sont programmés pour aller à la rencontre de cet ingénieur méconnu :

  • Le jeudi 20 avril à 18h, une Belle Heure (consacrée au travail de Jacques Blanco sur l'alimentation en eau de la ville de Carcassonne à la bibliothèque Grain d'Sel (rue Fédou à Carcassonne)
  • Le samedi 22 avril à partir de 14h à la bibliothèque Grain d'Aile, les personnes qui se seront inscrites auprès d’une de nos bibliothèques pourront suivre une visite commentée de quelques chefs-d’ œuvres hydrauliques de la Bastide.

Rencontre avec Thomas Davier, traducteur de comics

  • Rencontre avec Thomas Davier, traducteur de comics

Le 06 avril prochain, notre équipe recevra Thomas Davier, jeune traducteur de comics chez Panini  à la bibliographie déjà impressionnante, de Batman aux Gardiens de la Galaxie, en passant par Star Wars ou encore  Providence, le dernier roman graphique d’Alan Moore.

L’occasion pour nous de mettre en valeur un métier peu connu du monde des  lettres et de la bande-dessinée, et pourtant indispensable à la découverte de vos super-héros préférés, et de vous faire découvrir un travail au carrefour du graphique et du littéraire, souvent complexe, mais toujours passionnant !

La belle heure  jeudi 06 avril 2017 -  18h - bibliothèque Grain d'Sel, rue Fédou, à Carcassonne.

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois de Mars

  • PERCIN, Anne. Comment (bien) rater ses vacances. Editions du Rouergue, 2010. ISBN 2812601914

Cet été, Maxime ne veut pas partir en randonnée avec ses parents et sa sœur. Sa sœur, elle, réussi à négocier pour partir en colo avec une amie à elle. Maxime, décide alors de partir chez sa grand-mère qui habite la banlieue Parisienne. Il sait qu’il va pouvoir aller sur l’ordinateur quand il le veut, mais il adore sa grand-mère, bien qu’elle n’ait pas une vie particulièrement intéressante.

Maxime passe la plus grande partie de son temps à parler sur internet avec ses copains. Un jour alors qu’il était sur l’ordinateur,  il fait une pause pour aller voir ce que fait sa grand-mère, mais il n’entend pas de bruit et ne la voit nulle part. C’est alors qu’il aperçoit les pieds de sa grand-mère dépasser du cellier, immobile et muette. Il commence à paniquer ne la voyant pas réagir ; il essaye de donner les premiers soins et de garder son sang-froid. Il appelle le Samu et leur explique la situation.


Une ambulance arrive. Elle a fait un AVC et est donc immédiatement transférée à l’hôpital. Dans sa précipitation, Maxime a claqué la porte de la maison sans prendre les clés. Il envisage donc de grimper par la fenêtre de la cuisine pour récupérer les papiers de sa grand-mère qu’il doit apporter aux médecins.

Manque de bol, la fenêtre de la cuisine est visible depuis l’arrêt de bus de la rue et un homme voyant le garçon entrer dans la maison par la fenêtre et en ressortir avec un sac à main appelle la police. Maxime qui se rend à l’hôpital est interpellé brusquement par les policiers sans pièce d’identité car encore une fois, dans sa précipitation, il a oublié ses papiers chez lui. Il est donc pris pour un voyou.

Les policiers ne voulant pas croire ce que Maxime leur disait ne le laissèrent au début pas aller à l’hôpital pour leur prouver qu’il disait vrai, mais il avait d’autres préoccupations en tête, il pensait a sa grand-mère ... 

Une fois ce malentendu dissipé, il réalise que, ne pouvant pas joindre ses parents, il devra se débrouiller tout seul. Il ressent vite l’effet de la solitude bien qu’il entretienne des conversations avec une fille dont peu à peu, il est tombé amoureux ... Sans nouvelles de ses parents, il s’inquiète un peu.

Ce livre est super pour les ados car il traite de l'éloignement avec ses parents, les histoires et les relations parfois compliquées avec sa famille, les sentiments qu'on peut éprouver mais tout ça sans se prendre la tête. 

Mia
Romans disponibles à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R PER M1 (la suite est également disponible)

  • ORWELL, Georges. 1984. Gallimard, 2013. ISBN 2-07-036822-X

L’histoire, qui se situe à Londres en 1984 (d’où le titre), décrit un monde en guerre régi par trois puissances : l’Océania , l’Eurasia et l’Estasia. L’Océania est un Etat totalitaire dirigé par Big Brother, qui fait l’objet d’un culte de la personnalité. Omniprésent sur les affiches propagandistes et les « télécrans », il n’apparaît jamais en personne et est représenté par le visage d’un homme d’environ 45 ans, moustachu dans une expression qui se veut à la fois rassurante et sévère. Son image donne l’impression à quiconque la regarde qu’il vous épie et vous suit du regard où que vous vous trouviez, d’où la maxime officielle « Big Brother is watching you » (« Le Grand Frère vous regarde ») aujourd’hui connue de tous.

Le contrôle de la société par "Big Brother" est terrifiant. Non seulement la sphère publique est entièrement contrôlée, mais encore il ne reste plus aucun espace propice à la moindre intimité. Contrôle minutieux des pensées, négation de l'amour et de la sensualité par l'ensemble de la société, délation au sein de la famille, torture physique et morale, lavage de cerveau, destruction de la langue par la réduction continuelle du nombre de mots, parti unique, trucage de l'histoire, propagande, télésurveillance. Les hommes sont pires que des robots : ils n'ont plus la moindre humanité.

Bien que très importante, la principale activité de Big Brother n’est pourtant pas de surveiller la population, mais de faire réécrire l’histoire en permanence afin qu’elle corresponde aux desseins du « Parti ». Winston Smith, 39 ans et personnage principal du roman, officie en ce sens au sein du commissariat des archives  du Ministère de la Vérité. En revanche, son travail ne lui plaît guère, car contrairement à la majorité de la population, il ne réussit pas à opérer cette amnésie collective et n’est donc pas en mesure d’adhérer à ce parti tyrannique et mensonger. On va donc suivre le réveil caché de Smith dans ce monde endormi.

Le roman est très clairement inspiré du régime soviétique ; il emprunte aussi au nazisme, au stalinisme et au fascisme. Et sa portée dans l’immédiate après-guerre est l'enjeu d'une terrible bataille idéologique.

Je trouve tout de même que la vision de la société totalitaire de 1984 est néanmoins un peu naïve et parfois caricaturale. Mais il n'en reste pas moins un livre de référence qui fait froid dans le dos.

                                                                                      Hajar
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Sel, cote SF ORW

  • KOLU, Siri. Les Filouttinen. Didier jeunesse,  2013. ISBN 978-2-278-05928-7

Liisa, une jeune finlandaise de 10 ans, se prépare à passer les vacances les plus ennuyeuses de sa vie. Alors qu’elle est sur la route des vacances avec ses parents et sa sœur, elle se fait kidnapper par les Filouttinen, une famille de bandits pas comme les autres, qui sont prêts à braquer une voiture pour un simple paquet de bonbons. Ils vont alors la trimballer partout et vont vite se rendre compte que la jeune fille leur est indispensable !!

J’ai beaucoup aimé ce livre, il est facile à lire et fait passer un bon moment. Il raconte avec humour la vie de bandits et nous apprends que les Filouttinen ne sont pas aussi méchants qu’on le croit. L’histoire est racontée à la première personne, ce qui nous donne le point de vu de Liisa.

MARGAUX
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R KOL

  • MELIADE, Stéphane. Il faut sauver la planète Mars. Oskar, 2011. ISBN 978-2-35000-716-8

Nous sommes en 2064, la planète Mars est occupée par une importante communauté humaine confinée dans ce qu’ils appellent « la bulle ». Les habitants sont depuis leur plus tendre enfance affilier à des marques à qui ils doivent obéissance et fidélité, s’ils ne veulent pas être « désabonnés » et renvoyé sur terre ou pire jeté dans le vide sidéral. La liberté d’expression, les émotions tout est annihilé par une drogue donnée depuis l’enfance aux habitants. Un jour, un couple de terriens journalistes accompagnés de leur fille sont autorisés à faire un reportage afin de faire taire les rumeurs qui courent sur le fait que « la bulle » serait devenue un régime dictatorial depuis la disparition inexpliquée il y a une vingtaine d’années d’un des pionniers de Mars Jean Navalo. Les deux journalistes vont donc mener l’enquête, pendant ce temps leur fille, Coraléa va découvrir la vie dans « la bulle » et toutes les contraintes avec Amaël, un des éléments les plus prometteur.

La jeune fille très impertinente va semer la zizanie dans le groupe de jeune ado formatés et drogués, et éveiller ainsi bien des inquiétudes parmi les hauts placés. Ainsi pendant que les journaliste découvrent très vite les dérives de ce système et veulent le dénoncer, Amaël et Coraléa se retrouvent enfermés dehors lors d’une simple mission de routine. Là, il ne leur reste plus que quatre heures d’oxygène pour survivre. Très vite confrontés à la dure réalité, Coraléa et Amaël doutent et se demandent si tout ça est réellement un accident ? Ce qu’ils vont découvrir sur cette planète en sortant de « la bulle » les changera à jamais.

Ce livre parfois niais dans son écriture, nous offre malgré tout un bon récit introductif sur l’univers Martien, avec un folklore propre à lui et richement développé par l’auteur (qui nous laisse cependant parfois perplexe). Sa narration fluide ravira les plus jeunes entre 10 et 13 ans. Enfin on s’attache à nos deux petits héros et avons envie de savoir ce qu’ils deviennent.

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote SF MEL

Hommage à Daniel Fabre

Une trentaine de personne ont assisté à l’hommage rendu à Daniel Fabre, ce jeudi 02 mars 2017 à la médiathèque Grain d’Sel. Cette belle heure hebdomadaire fut l’occasion de redécouvrir le travail et les œuvres de Daniel Fabre à travers des lectures et des projections d’extraits vidéos. C’est avec plaisir et émotion que l’équipe du GARAE (Jean Pierre Piniès, Sylvie Sagnes, Christiane Amiel) ont répondu aux questions des usagers.

  • Retrouvez les références des textes lus au cours de cette soirée, ci-dessous :
  • « La bobotte » In M. Coquet et C. Macherel, Enfances : pratiques, croyances et inventions, Paris, CNRS Editions : pages 167-197.
  • Extrait de  « Fondu au noir » L’Homme, n° 191 : pages 27-36.
  • Extrait de « Le garçon enceint »  Cahiers de littérature orale, n° 20, « La facétie » : pages 15-39.
  • Extrait de La Fête en Languedoc. Regards sur le carnaval aujourd'hui, Charles Camberoque (Phot.) Toulouse, Privat, 220 p.
  • Extrait de « Rocks des villes et rocks des champs »,  in L'homme, N° 215-216 / 2015 pages 233-250.
  • Extrait de « Gavroche et l'éléphant » In Debray, R., L'abus monumental ?, Paris, Fayard et Editions du Patrimoine,1999, pages 271-281.

Pour poursuivre cet hommage, quelques curieux ont assisté à la visite commentée de l’exposition L’ethnologue dans la fête de Charles Camberoque exposée au GARAE. A travers des photographies en noir et blanc, Daniel Fabre se découvre en ethnologue-acteur de la fête. Une véritable plongée dans l’univers carnavalesque de Ladern, Limoux et Esperaza.

Retour sur la première édition de l’Entre-deux

Ce mardi 7 mars, la bibliothèque Grain d’aile, rue de Verdun à Carcassonne vous accueillait pour l’Entre-deux, son nouveau rendez-vous d’1/4 d’heure pour les gourmands de savoir et les curieux de tout.

A 12h45 donc, le menu du jour consistait en une présentation de différentes façons pittoresques d’utiliser un piano : de Jerry Lee Lewis jouant debout et y mettant le feu, à Glenn Gould penché sur son clavier ou à John Cage interprétant le silence. On a souri, on s’est étonné et surtout on a passé un bon moment.

Mardi prochain, ce sera une présentation de 2 revues peut-être méconnues : la revue XXI et le magazine 6 mois. Et tous les mardi, une nouvelle proposition.

L’Entre-deux, sympa, gratuit, léger en calorie mais enrichissant pour bien lancer son après-midi.

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois de Février

  • BOESBERG, André. Fuir les Talibans. Thierry Magnier, collection Grand Roman. 2011. ISBN : 978-2844209214

Roman inspiré de l’histoire vécue de Sohaïl Wahedi, fils d’un leader de la résistance au régime des Talibans en Afghanistan. C’est donc l’histoire de Sohaïl, âgé de moins de 12 ans qui vît à Hérât, en Afghanistan avec ses parents et sa sœur Taya. Après l’occupation russe, c’est aux Talibans de vouloir imposer leur régime islamiste. Dans la peau de ce jeune adolescent, on réalise et on comprend la vie sous cette dictature, menée par des personnes illettrées et analphabètes qui se permettent d’exécuter des gens au nom de Dieu et de ses règles qu’ils n’appliquent pas eux-mêmes. Tout au long du récit, on découvre un Sohaïl de plus en plus courageux, qui ne cesse de murir et qui essaye de déchiffrer son environnement, grâce notamment à son ami Obaïd et à son père entrés dans la résistance. Alors que le danger devient grand, Sohaïl et sa famille doivent quitter leur pays pour échapper aux Talibans, on suit donc cette fuite pleine de rebondissements et de péripéties.

Ce livre est très réaliste, nous sommes de suite plongés dans la vie du personnage Sohaïl, tiré d’une histoire vrai et que je pensais beaucoup plus âgé au départ. L’histoire est marquante et pleines de rebondissements. Très étonnée, ce livre m’a beaucoup plu, du fait des dénonciations qu’il met en évidence : vivre et combattre sous un régime totalitaire de nos jours.

                                                                                                         Hajar
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R BOE

  • MAIZEL, Rebecca. Humaine. Albin Michel Jeunesse, collection Wiz, 2013. ISBN 978-2226220011

N'avez-vous jamais rêvé d'être un vampire ? L'une de ces créatures des ténèbres, puissantes, magnifiques et immortelles.
Si c'est le cas, gardez précieusement votre humanité, les vampires se l'arrachent au prix du sang et des cendres.

C'est le cas de Lenah, autrefois la plus cruelle et sanguinaire vampire du cercle. Le récit s'ouvre sur sa transformation. Elle et son âme sœur viennent d'accomplir le rituel qui lui permettra à nouveau de respirer, ressentir, éprouver… Mais le prix à payer est terrible.

La nouvelle Lenah est donc une humaine tout ce qu'il y a de plus normale, entourée de profs sadiques, de méchantes garces, de garçons étonnants… Elle espère bien retrouver le souffle de vie qui lui a été si longtemps interdit. Mais le passé finit toujours par nous rattraper, en particulier lorsque celui-ci est démoniaque. Avec la fin de la lune rouge (mois d'octobre festif pour les vampires) commence l'inévitable traque de la reine du cercle.

Lenah devra alors choisir, retourner auprès de ses frères de sang ou vivre pleinement l'amour qu'elle découvre enfin, libérée des chaînes de l'éternité.

 

Mais a-t-elle vraiment le choix ?

Ce roman écrit par Rebecca Maizel, reprend l'inépuisable univers des buveurs de sang. Les thèmes inévitable y sont fidèlement rédigés : la longue immortalité, la vie vouée à la douleur et la mort, l'amour naissant de deux adolescents, le jeu des catégories sociales du 'bahut', le triangle amoureux, rien de vraiment nouveau ne ressort.

Mais alors, qu'est-ce qui différencie ce livre vampirique d'un autre ?

Tout d'abord la transformation inversée, on passe du statut de vampire à celui d'humain, nos propres sensations sont donc décrites comme décuplées car restées trop longtemps fades et inexistantes chez les vampires. C'est ce qui m'a le plus plu dans le roman, ce côté sensoriel particulièrement développé, nous autres humains avons tendance à oublier la joie de vivre, le bonheur d'exister, la chance de ressentir, aussi je trouve les romans, tels que Humaine qui tendent à nous le rappeler, intéressants et importants.

Pour finir je dirai que cette énième histoire de vampires séduira tous les lecteurs amateurs de fantastiques, d'amour et bien sûr de sang.

Liyu
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, R MAI.

  • JIMENES, Guy. Harcèlement. Oska, collection Roman junior. 2011. ISBN: 978-2350007496

Valentin fait sa rentrée dans un collège. Il est nouveau, bon élève, aimant la lecture et la musique. Tout de suite il devient le souffre-douleur d’un de ses camarades : Bastien. Toutes les occasions sont bonnes pour le « perturber ». Tout le monde le délaisse et le persécute. Malgré tout, Valentin ne dit rien, ni à ses parents, ni aux enseignants, ni à personne. Il encaisse les coups. Petit à petit, il s’isole. Ses notes baissent, son comportement change, l’angoisse le gagne en permanence…

Il évite les déplacements, de peur de rencontrer cette personne qui l’humilie chaque jour. Ce dernier après l’avoir humilié en public, le racket. Quand le calvaire de Valentin s’arrêtera-t-il ?

Pour exhorter cette affaire et tenter de se reconstruire sur les conseils de sa seule amie Barbara, il va nous en faire le récit « sous forme de roman ». Ainsi, il retrace les faits tels qu’ils se sont déroulés. La seule chose inventée sera l’intervention de la psychothérapeute qui mène des entretiens avec tous les protagonistes de l’affaire.

Je trouve ce livre très intéressant et émouvant car il nous montre ce qu’est réellement le harcèlement et nous fait comprendre à quel point cela est très difficile à endurer. L’histoire est très bien racontée car il y a des passages qui racontent les événements dans le collège et des moments ou des personnages de l’histoire commentent ce qu’il s’est passé un peu plus en détail.

Mia
Romans disponibles à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R JIM

  • PERU, Olivier et MCSPARE, Patrick. La voix des Rois, tome 1. Série : Les Haut-Conteurs. Scrineo, 2010. ISBN : 2953495401.

En 1190, à Tewkesbury dans le royaume d’Angleterre, Roland 13 ans, ne rêve que d’aventure, de voyage et de chevalerie. Seulement, ses parents comptent sur son aide pour tenir l’auberge familiale. Le peu de choses qu’il sait du monde, il l’a appris par les voyageurs de passage et l’ennui semble déterminer à lui gâcher la vie. Mais la venue d’un Haut-Conteurs au village va tout changer. Ce prestigieux chasseur d’histoires et d’énigmes enquête sur une rumeur dans la forêt de Dean : celle-ci dirait que des goules y sont cachées. Il ne craint pas les mangeurs d’hommes et s’enfonce seul dans l’obscurité, toutes les nuits … mais un matin, il ne revient pas. Roland va alors partir à sa recherche et qui sait, peut-être deviendra-t-il lui aussi un Haut-Conteurs et découvrira son destin !

Ce livre ravira tous les fans de fantasy médiévale !

MARGAUX
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF MCS H1

 

  • MURAIL, Marie-Aude. Miss Charity. L’école des Loisirs, 2008. ISBN : 978-2211089258

Miss Charity est inspiré de la vie de l’illustratrice et naturaliste anglaise Béatrix Potter. Le livre s’attache à décrire l’enfance jusqu’à l’âge adulte, les péripéties de la vie d’une jeune fille/femme dans l’Angleterre bourgeoise de la fin des 19 ème siècles. Charity est une enfant comme les autres, curieuse de tout ! Elle est cependant un peu différente des autres enfants, elle passe TOUT son temps libre à étudier les animaux : des insectes, en passant par des lapins, souris, corbeaux etc, aucun n’échappent à Miss Charity, qui les élève et les dessine à souhait. Elle souhaite même en faire son métier et devenir une chercheuse reconnue en sciences ! Mais très vite rejetée par l’univers scientifique exclusivement masculin, Charity va persévérer dans l’art du dessin et plus particulièrement la technique de l’aquarelle, avec pour sujet principal ses petits amis de la nature. En grandissant, elle sera reléguée au statut de fille « bizarre » et de «vieille fille » de la famille.  Peu prise au sérieux par ses parents, pour qui une jeune fille ne doit pas travailler, et n’avoir que pour seul but le mariage avec un bon parti, Charity va aller à l’encontre de leur autorité. Seules quelques personnes comptent vraiment pour elle : sa gouvernante Blanche, son ami d’enfance Kenneth et bien sûr ses petits animaux. Devenue une femme, Charity trouve un éditeur pour ses dessins et ses histoires qu’elle a mis en forme sur les conseils des enfants de son entourage, fans de son travail. Très vite ses petits livres trouveront le succès et elle deviendra une auteure célèbre et accomplie, gagnant sa vie, ne lui manquant que l’amour pour être comblée.

Ce livre très descriptif et au format quelque peu effrayant, m’a énormément captivé et touché. L’histoire de cette femme qui malgré les carcans bourgeois, malgré les réticences de ses parents, aura su affirmer ses choix dans une Angleterre engluée par le patriarcat. Féministe avant l’heure, Miss Charity ou Béatrix, aura vécu pour ses idées et surtout comme elle l’entendait et non comme la société le lui dictait. L’histoire d’une femme libre, intelligente, indépendante, rythmée par la narration presque théâtrale de Marie-Aude Murail, nous emporte dès les premières pages pour suivre avec délectation la vie de cette personne EXTRA-Ordinaire !

                                                                                                                                 Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R MUR

 

La belle heure : la figure historique de Marie Madeleine

En prélude de l’exposition du musée des Beaux-Arts de Carcassonne consacrée à Marie-Madeleine qui s’ouvre le 24 février, Jean Blanc, historien émérite, a donné une conférence autour du personnage historique de Marie-Madeleine et des lieux dédiés à celle-ci dans l'Aude.

Une quarantaine de personnes avaient pris place à la bibliothèque Grain d’sel pour ce rendez-vous des jeudi. Les questions ont été nombreuses, et la Conservatrice du Musées des Beaux-arts de Carcassonne nous a fait l’amitié de présenter en quelques mots l’exposition qu’elle prépare.

La Belle heure s’inscrira encore pour deux rendez-vous en rapport avec cette exposition : le 23 février pour une lecture à voix haute traduite en langue des signes (LSF) d’extraits du roman de Kathleen Mc Gowan «  Marie-Madeleine » et le 9 mars pour une approche philosophique de la question « La femme, objet de décoration ou sujet de sa représentation ? Ou la beauté au féminin ».

Et le 22 mars à 15h, les personnes qui se seront inscrites auprès d’une de nos bibliothèques pourront suivre une visite particulière commentée par Mme la Conservatrice du Musées des Beaux-arts de l’exposition. N’hésitez pas à nous contacter, les places sont limitées.

Poursuite de la numérisation des fonds patrimoniaux


Carcassonne agglo vient de lancer la numérisation d’un ensemble de 23 titres de presse locale ancienne conservés à la Bibliothèque intercommunal de Conservation (BIC). Ces journaux, datant du XIXe siècle et libres de droits, représentent environ 15 000 pages.

Cette opération fait partie de la phase 5 du plan régional de numérisation porté par Languedoc-Roussillon-Livre-et-Lecture depuis 2007 et à laquelle participent 14 établissements patrimoniaux de la région (bibliothèques et services d’archives). Elle consiste à numériser les documents et à les océriser, cette technique de reconnaissance optique de caractères permettant la recherche « plein texte ».

Cette phase 5 vient enrichir un ensemble de 12 titres de presse de la fin du XVIIIe au début du XXe , déjà numérisés lors des campagnes précédentes et portant à près de 90 000 le nombre de pages numérisées pour la BIC de Carcassonne Agglo. Ils constituent un témoignage unique de la vie locale, tant sur les plans historique et politique, que social, culturel ou scientifique.

Ainsi l’accès à ces documents devient aisé puisque l’ensemble peut être consulté en ligne sur la Plateforme de la région Occitanie en cliquant sur ce lien.Mais si les originaux vous intéressent, La BIC peut aussi vous accueillir sur rendez-vous du mardi au samedi sur son site de Montquiers

  • Renseignements :

Tél : 04 68 10 86 38 / 04 68 10 86 36
mediatheque @ carcassonne-agglo.fr

Rendez-vous cinéma, à la découverte du court métrage en région !

  • La belle heure jeudi 9 février à 18H - bibliothèque Grain d'Sel, rue Fédou, à Carcassonne
  • Brûle cœur – Vincent Tricon – 2015 – 27 minutes

Ils sont trois super copains, ils ont 15 ans, et vivent dans un village perdu dans les champs de blé. Il y a Aurélie aussi, c’est la plus belle fille du village ; elle fait des concours de Miss, et travaille à la station essence. L’histoire, c’est celle d’un premier amour, qui va tous les chambouler.

Plus d'infos : https://vimeo.com/187730598 

  • Si tu veux revoir ta mère – Xavier Douin– 2011 – 10 minutes

De nos jours, dans un petit village du sud de la France, pour obtenir le vélo de ses rêves, un petit garçon prend la Vierge Marie en otage. Ces deux courts métrages ont été réalisés avec le concours et le soutien de Languedoc-Roussillon Cinéma. L’association Les Amis du Cinoch présentera la séance. 

Les Chroniques du Club Lecture Ado du mois de janvier

Retrouvez dans notre blog les Chroniques du Club Lecture Ado du mois de janvier...

  • BEAUVAIS, Clémentine. Comme des images, Sarbacane 2014, ISBN : 2848656603.

C’est l’histoire d’adolescents, promis à un grand avenir. Etudiants dans un lycée prestigieux, sur qui on fait planer une pression incommensurable, afin de devenir l’élite de la nation. Pour illustrer cette pression, on se focalise sur deux jumelles : Léopoldine est aussi populaire et sociable qu’Iseult est introvertie. Tout bascule le jour où Léo rompt avec son copain Tim, pour se mettre avec Aurélien. Tim, pour se venger décide alors d’envoyer à tout le lycée une vidéo de Léo non appropriée et personnelle. Elle a donc une journée pour supporter le regard des autres et ensuite espérer que les gens oublieront et passeront à un autre ragot…

Nous allons donc suivre la mise en place d’un drame que l’on sent imminent. Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans une atmosphère étrange où la tragédie est inévitable : « C’est dans cette cour-là qu’il y a, maintenant, un corps inerte comme une sculpture, qui dans l’éclatement de sa chute a éclaboussé de graviers blancs le couloir carrelé qu’abrite le cloître. » Qui va mourir ? Comment vas t’on en arriver jusque-là ? Le trouble est jeté par ce narrateur omniscient qui sait tout, et dont on ne connaît pas grand-chose, amie de longue date des jumelles, observatrice de leur intimité.

Ce livre quelque peu perturbant, questionne sur : l’amour adolescent, les amitiés à cette âge-là, la difficulté à trouver sa place, le besoin irrémédiable pour certains de s’identifier à l’autre et de trouver des modèles à admirer et à copier. Tous les sentiments sont abordés de façon crue et réaliste : amour, haine, jalousie, peur, honte, passion vengeance. L’omniprésence des réseaux sociaux qui nous donne l’illusion de connaître profondément les gens et de faire partie de leur vie tient également une place de choix dans cette tragédie moderne.

A l’instar d’un film de Brian De Palma, ce livre fascine et dérange à la fois,  les apparences sont souvent trompeuses, et l’on observe avec appréhension ce théâtre de faux-semblants, à travers « des jumelles ».                                                                                                                                                                                                                                     

Annelise
Romans disponibles à la médiathèque Grain d’Aile, cote R BEA.

  • GREVET, Yves ; HINCKEL, Florence ; TREBOR, Carole; VILLEMINOT, Florence. U4 – Contagion, Nathan 2016. ISBN : 2092567187.

Le virus U4 a décimé plus de 90 % de la population mondiale et n’a épargné que les adolescents ayant entre 15 et 18 ans et quelques rares adultes. Dans les survivants il y Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane. Mais ce ne sont pas les seuls… Ce nouveau volet de la saga U4 raconte l’histoire des autres personnes qui ont survécu mais aussi le début de l’épidémie et « l’après », le destin de la population ainsi que des principaux personnages de la saga.

J’ai beaucoup aimé ce roman, même s’il m’a un peu moins plus que les précédents. Il est peut-être plus complet que les autres puisqu’il raconte le début de la pandémie avec pas mal de détails sans trop s’attarder … Il comporte également une BD qui nous fait revivre la journée du 14 décembre ainsi que 4 fan-fictions. Seule chose qui frustrera certains : le livre passe sans arrêt d’un personnage à l’autre, sans continuité. Je conseille tout de même ce livre à tous les fans de la saga et les amoureux de sciences fiction.

MARGAUX
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF U4

 

  • BRADBURY, Ray. Fahrenheit 451, Belin-Gallimard, 2011, ISBN 978-2-7011-5631-6.

Guy Montag est pompier. Mais sa mission n’est pas de secourir le peuple des incendies mais au contraire de les provoquer. Son métier consiste à brûler des livres ! Cette terrible tâche, notre héros s’en acquitte avec jubilation et fascination. Mais la main du destin lui fait découvrir malgré lui la puissance des mots, la fébrilité de la lecture et de l’engagement des idées. Dès lors, Montag va outrepasser toutes les règles de cette société futuriste et croiser au fil des pages des personnages plus vivants les uns que les autres, plus vivants que lui-même.

Ce roman, écrit par l’un des « père » de la science-fiction m’a beaucoup plu ! J’ai été agréablement surprise de découvrir une réelle qualité d’écriture. J’ai immédiatement adhéré au style de Ray Bradbury. L’idée de l’histoire est originale et tend à réfléchir sur le bonheur, l’existence, la vie. C’est un roman que je conseille vivement pour sa qualité littéraire.

Liyu
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote SF BRA

  • BEAUVAIS, Clémentine. Songe à la douceur, Sarbacane, collection EXPRIM’, 2016 ISBN : 9782848659084.

Un roman original qui joue sur deux temporalités pour raconter l’histoire d’Eugène et Tatiana, deux adolescents de 17 ans et 14 ans qui se rencontrent un été, tombent amoureux et qui se retrouvent 10 ans plus tard par hasard. On s’intéresse donc à l’évolution de leur rapport après que le temps ait joué son rôle d’amant qui court -circuite la relation entre les deux personnages. La différence d’âge peut-être et les 10 ans qui espacent leur retrouvaille vont creuser un peu plus leurs différentes attentes de la vie. L’enjeu de cette histoire se porte donc sur cette fine ligne qui sépare l’adolescence de l’âge adulte et cette démarcation sur laquelle viennent se briser les rêves d’enfance. Une histoire d’amour marquée donc par le temps et une certaine douceur, un peu amère et brumeuse, à laquelle s’ajoute le choix d’une écriture en vers libres qui ajoute une touche supplémentaire au récit.

 Les thématiques abordées sont parfois complexes et feront surtout à écho à un public grand ado et jeune adulte : le temps, l’existence, la conscience. J’ai beaucoup aimé la présence du narrateur omniscient qui ajoute quelques notes d’humour, de suspens parfois et qui joue le rôle du lecteur curieux en posant les bonnes questions réflexions aux personnages.

                                                                                                                                       Hajar
Roman disponible à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R BEA

 

  • BEERTEN, Els. Nous voulons tous le paradis, tome 1. Joie de Lire, collection Encrage, 2015. ISBN : 9782889082896

En 1945, Renée nous écris que son frère Jef est maintenant un héros de la Résistance et qu’elle s’inquiète pour Ward l’ami de ce dernier (dont elle était amoureuse) qui est parti de son village flamand pour combattre les Russes. Jef, lui aussi s’inquiète du sort de Ward. Il y a aussi Martin Lenz de père allemand et de mère flamande, âgée de vingt ans il a été blessé dans les combats à Dresde ; derrière cette identité assez artificielle on devine Ward. On se trouve donc devant une construction originale où on fait alterner les récits de quatre narrateurs.    

Début 1943, un nouveau curé arrive dans le village. Il tient des propos aux jeunes gens pour les inciter à préparer une Flandre libérée de l’emprise wallonne dans une Europe où n’existerait plus le danger communiste en présence de militants de la Ligue nationale flamande qui eux aussi les incitent à partir combattre les Russes. Ce récit, où la place des dialogues est fort importante, permet de faire approcher les ressorts d’un discours qui prétendait faire des jeunes Flamands des instruments d’une émancipation d’une Flandre catholique en leur promettant qu’au service des armées allemandes ils feraient avancer cet objectif.      

Malheureusement, je me suis complètement perdue au milieu du récit. Premièrement, il n'y a aucune indication sur les narrateurs. Certes, nous finissons par deviner quel personnage parle mais parfois, quand on arrête sa lecture en plein chapitre pour faire autre chose et qu'on se remet dans l'ambiance du roman, il est assez difficile de se rappeler qui parle. Pour moi, c'est un gros défaut. Deuxièmement, il n'y a aucune logique dans le temps. Une fois, on est dans le présent, puis, on sera dans le passé, et ensuite, dans le passé du passé, mais parfois, dans le présent mais avant un événement déjà cité plus tôt... Mais, fort heureusement, bien que ça finisse par devenir un récit lent et dépourvu de rebondissement, le livre se rattrape à un certain moment. Et là, ça redevient aussi intéressant que le début, voir beaucoup plus. Ça provoque beaucoup de sentiments !

Mia
Romans disponibles à la Médiathèque Grain d’Aile, cote R BEE N1 et N2

 

Atelier de décorations de noël à la Médiathèque de Rouffiac d’Aude

A la Médiathèque de Rouffiac d’Aude, il est un rendez-vous devenu incontournable à l'approche des fêtes de fin d'année : l'atelier de décorations de noël à destination des plus jeunes ! Mardi 20 décembre, de nombreux lutins rouffiacois se sont retrouvés afin de confectionner de belles décorations pour le sapin et autres inévitables rennes et Pères-Noël...

Toujours attentifs à l’écologie et au recyclage, ces décorations ont été fabriquées à partir de pages de livres issus du désherbage d'anciennes collections et d’autres à partir d’affiches de communication devenues obsolètes.

Après de multiples coups de ciseaux, pliages et collages, tous sont retournés dans leur grotte avec leur décoration favorite, certains courageux ayant réalisé plusieurs décorations dans le temps imparti. Un fantastique moment mêlant rires et dextérité pour la satisfaction de tous !

UN CLUB LECTURE QUE POUR LES ADOS DANS LES MÉDIATHÈQUES !

Si tu as entre 12 et 18 ans, que tu dévores les livres et que tu aimes donner ton avis sur tes dernières lectures, le club ados des médiathèques de Carcassonne Agglo est fait pour toi. Un mercredi par mois, le club se réunit pour échanger autour d’ouvrages, partager des coups de cœurs et surtout rédiger des chroniques qui sont par la suite diffusées dans les médiathèques et prochainement sur le site de l’Agglo !

L’objectif de ce club est d’ouvrir les portes des médiathèques aux adolescents du territoire, leur donner le goût de la lecture et leur faire découvrir des auteurs, des genres littéraires, développer leur sens critique et leur capacité à rédiger des chroniques. Jusqu’à la fin décembre, le club se réunit tous les troisièmes mercredis de chaque mois à 16h à la médiathèque Grain d’ Aile (place Eggenfelden à Carcassonne).



A compter du 1er janvier 2017, les rencontres s’effectueront le deuxième mercredi de chaque mois : 11 janvier, 8 février, 8 mars, 12 avril, 10 mai, 14 juin à 16h à la médiathèque Grain d’Aile.

Si vous souhaitez participer, vous pouvez contacter Annelise au 04.68.10.86.36.

Les portes de nos médiathèques vous sont ouvertes !!

Découvrez les chroniques du Club de lecture Ados en cliquant ici ! 

Découvrez vite le Guide du Lecteur

Le guide du lecteur a été conçu pour vous accompagner dans la découverte de nos ressources et pour vous permettre de vous orienter.
Vous y trouverez une présentation de nos établissements, de leurs espaces, de leurs offres et de leur fonctionnement. 
N’oubliez pas que le personnel est là aussi pour vous aider, répondre à vos questions pratiques et vous guider dans vos recherches.

Télécharger le guide du lecteur en cliquant ici !Télécharger le guide du lecteur en cliquant ici !

Retour sur la rencontre de l’auteur Johan Heliot, à la médiathèque Grain d’Sel

Nous avons eu le plaisir d’accueillir à la médiathèque Grain d’Sel, l’auteur de science-fiction, Johan Heliot, dans le cadre de la sélection du prix d’un Livre à l’Aude, avec le concours de la Bibliothèque Départementale de l’Aude.

Soixante collégiens et lycéens ainsi que les membres du club de lecture ado de la médiathèque ont pu échanger sur le livre C.I.E.L 1.0 : l’Hiver des machines, premier tome d’une tétralogie d’anticipation. Les jeunes, très intéressés, ont posé des questions qui leur tenaient à cœur, à la fois sur le travail de l’auteur mais aussi et en particulier sur l’ouvrage. Parmi ces questions nous en avons relevé quelques-unes :

«Où trouvez-vous votre inspiration ? » ; « combien de temps faut-il pour écrire un livre comme l’hiver des machines ? » ; « Comment se passe le travail avec l’éditeur ? Y a-t-il un travail de correction de la part de ce dernier » ; « Vivez-vous de votre métier d’auteur ? » ; « Pourquoi avoir choisi ce thème qui semble récurrent dans votre œuvre ? » ; « Pensez-vous que ce scénario, de prise de pouvoir des machines sur l’humanité est possible ? Ou le sera ? » ; « Vous êtes-vous inspiré de personnes de votre entourage pour créer les personnages ? » ; « D’où vient votre pseudonyme et pourquoi en avoir choisi un ? ».

Johan Heliot s’est taillé un beau succès en présentant comme exemple de travail avec son éditeur les pages d’un de ses manuscrits, raturées de rouge : il n’y a pas que les élèves qui doivent revoir leurs copies ! Et si vous aviez assisté à cette rencontre, vous sauriez pourquoi on peut dire que de cet auteur qu’il a du chien.

Johan Heliot nous a transportés dans son univers, où l’intelligence artificielle, prend le pas sur l’humanité à des fins écologiques, pour contrer les effets néfastes de l’action humaine sur notre planète. Discours qui permet de questionner sur les choix que nous faisons aujourd’hui et qui auront des conséquences dans le futur. Loin d’un discours pessimiste sur l’être humain, Johan est persuadé que l’homme peut réagir et prendre conscience de la nécessité de protéger notre planète et en fait le plaidoyer à travers son livre. Très inspirant pour les nouvelles générations, le livre est véritable un succès !

 

  • Vous pourrez retrouver le livre chroniqué par les participants du club lecture ado très prochainement sur le blog des médiathèques, en attendant voici un petit extrait :

« Cela fait deux ans que l’intelligence artificielle nommée C.I.E.L remplit parfaitement son rôle, celui d’analyser, tirer des conclusions et tout faire fonctionner correctement. Mais le monde va changer le jour où elle décide de passer à l’action et de dominer l’humanité. Un nouveau monde va naître : celui des MACHINES écolo !

J’ai littéralement adoré ce livre. En plus de ça, l’auteur a trouvé un bon sujet qui nous tient en haleine tout au long du roman, les rebondissements sont parfaitement calculés et parfois inattendus. J’ai hâte de découvrir la suite de la saga qui sera sûrement aussi intéressant voir plus que le premier tome ! ». Margaux

Retrouvez les livres de Johan Heliot dans les Médiathèques Grain d’Aile et Grain d’Sel dont C.I.E.L 1.0 : l’hiver des machines, cote SF HEL C1. Et préparez-vous à de nouvelles rencontres dans les bibliothèques de Carcassonne agglo !

Les médiathèques changent leurs horaires d'ouverture

A compter du 3 janvier, les médiathèques changent leurs horaires d'ouverture.

Dans un souci de s’adapter aux attentes des habitants de l’agglo, les horaires d’ouverture des médiathèques changent : Grain d’Aile et Grain d’Sel seront ouvertes entre 12h et 14h sauf le jeudi pour permettre aux personnes qui sont sur Carcassonne en journée de profiter de nos services.

Dans les villages (Alzonne, Capendu, Pennautier et Rouffiac d’Aude) les médiathèques seront ouvertes le samedi pour toucher un plus large public.

Je t'écris de Carcassonne, lecture traduite en langue des signes, suivie d’une rencontre avec Claude Marti et Patrice Cartier

La médiathèque Grain d'Sel vous propose de venir découvrir des extraits de l'ouvrage "Je t'écris de Carcassonne", histoire d'une correspondance imaginaire entre Antoine Pujol, instituteur, et Aristide, pour découvrir la vie quotidienne à Carcassonne durant l'entre-deux-guerres... 

Cette lecture traduite en langue des signes sera suivie d'un temps d'échange et de partage avec les auteurs Claude Marti et Patrice Cartier.

  •  Jeudi 15 décembre à 18h – Médiathèque Grain d’Sel (rue Fédou à Carcassonne)

rencontre avec Johan Heliot auteur de C.I.E.L, l’hiver des machines

Johan Heliot publie un premier roman très remarqué, La Lune seule le sait, aux éditions Mnémos et obtient le prix Rosny aîné en 2001. Après des incursions dans le territoire de l’uchronie et du steampunk, il séduit tour à tour la critique et les lecteurs. Avec aujourd’hui 35 titres à son actif, Johan Heliot s’est imposé comme l’un des maîtres incontestés de l’imaginaire français aussi bien pour adultes que pour les plus jeunes.

« CIEL est pour moi la synthèse de toutes les thématiques abordées jusque-là dans mes autres ouvrages, mise au service d’un récit aussi riche en actions qu’en émotions – du moins est-ce mon intention ! Cette série est aussi le reflet de mes inquiétudes et interrogations quant à notre avenir plus ou moins lointain, au regard de nos actions présentes. » Johan Heliot.

Dans le cadre du prix littéraire d’Un Livre à l’Aude, venez échanger avec Johan Heliot sur son œuvre et la science-fiction.

http://www.babelio.com/

Mercredi 14 décembre, 10 heure, rencontre avec Johan Heliot auteur de C.I.E.L, l’hiver des machines 
Médiathèque Grain d’Sel (rue Fédou à Carcassonne)

 

Réouverture du 1ere étage de la médiathèque Grain d’Sel

Bon anniversaire : le 24 novembre 2012, Carcassonne agglo ouvrait la section adulte des bibliothèques de Carcassonne, rue Fédou.  Livres, DVD, espace multimédia à l’étage, presse et jeux au rez-de-chaussée attirent en moyenne 200 personnes par jour. On y passe en coup de vent pour se réapprovisionner, on s’y installe pour travailler ou lire ses magazines, on y joue en famille, on vient consulter internet ou s’initier à l’informatique.

Cette semaine, l’étage était fermé pour travaux.
En l’occurrence, il s’agissait de remodeler quelque peu les espaces, d’une part pour loger des rayonnages supplémentaires, d’autre part pour dégager un espace propice aux expositions et aux rencontres.

Vous pourrez juger de ce  travail, mené par les services de Carcassonne agglo et au premier rang par les bibliothécaires dès le mardi 22 novembre. Quelques 3 000 livres supplémentaires sont venus augmenter les collections en libre-accès, et l’équipe d’accueil sera heureuse de vous présenter cette offre nouvelle. D’autres changements se préparent pour le début de l’année prochaine, Grain d’sel ? Repassez-y !

Réaménagement des collections

En raison d’un réaménagement de nos collections, les services de la médiathèque Grain d’Sel, rue Fédou à Carcassonne seront restreints du 15 au 19 novembre inclus. L’accueil, l’espace presse et la ludothèque seront ouverts aux horaires habituels par contre l’étage sera exceptionnellement fermé. Bien sûr nos services demeurent intégralement ouverts dans les autres bibliothèques du réseau.
Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et vous remercions de votre compréhension.

Intégrer le réseau intercommunal de lecture publique, ça change quoi ?

La bibliothèque Anne-Marie Almerge à Pennautier est devenue équipement intercommunal le 1er janvier dernier.

Concrètement, elle appartient à un réseau de 7 établissements dans lequel travaillent 33 agents. Cela a évidemment changé les conditions de travail de la bibliothécaire, qui mesure bien qu’elle n’est désormais plus « seul maître à bord ». Mais elle peut maintenant s’appuyer sur les différentes compétences présentes dans cette équipe et disposer de moyens accrus : « faire partie d’un réseau, cela donne des idées, c’est plus motivant ». De plus, elle dispose d’outils nouveaux, par exemple, un logiciel qui permet de gérer les collections, d’enregistrer les emprunts et les retours, de poser des réservations, etc.

Mais pour le public, qu’est-ce qui change ?

D’abord l’offre en livres. Un travail a été fait sur les collections pour qu’elles deviennent attractives au-delà du cercle des habitués. Il a notamment concerné les livres sur les sciences, la vie pratique, l’histoire. Côté romans, le choix a été de diversifier les auteurs. De plus, 7 abonnements à des magazines sont désormais disponibles. Globalement, l’offre sur place a été renouvelée à 70%.

Mais le réseau intercommunal permet aussi d’avoir accès aux autres livres, dvd, cd qui sont dans les autres bibliothèques (nombre de livres, de dvd, de cd) et peuvent être réservés soit par le biais du site internet catalogue-agglo, soit en s’adressant au bibliothécaire en service à Pennautier. Une navette les amène une fois par semaine.
Le réseau, c’est aussi plus de souplesse pour l’usager. Vous habitez Pennautier et vous avez emprunté un livre à la bibliothèque Grain d’aile à Carcassonne ? Vous pouvez désormais le rendre à celle de Pennautier. Et ça fonctionne aussi dans l’autre sens !
Ces résultats n’ont pas été atteints sans moyens. Au total, ce sont 598 h de travail qui ont été consacrées par les agents de Carcassonne agglo pour cette intégration.

Cela sert-il à quelque chose ?

Durant ces différents travaux, la communication vers le public est restée modeste, la signalétique extérieure par exemple est encore celle de l’ancienne bibliothèque municipale. Mais le coup d’envoi peut être donné, et les habitants de Pennautier ont simplement à pousser la porte pour constater que l’offre a changé. Les enfants, par exemple, ne s’y sont pas trompés : « Ils sont ravis de la nouvelle offre de livres ».

Prochaine étape pour les équipes et les habitants de Carcassonne agglo : l’évolution des services et de l’offre de la bibliothèque d’Alzonne.